Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Panda Labs lance une alerte de sécurité sur le virus "Sality.AO"

PandaLabs, le laboratoire de Panda Security, conseille aux utilisateurs de prendre toutes les précautions nécessaires face au nombre croissant d’infections et de nouvelles variantes de ce type de code malveillant et précise que Sality.AO est un virus qui associe des fonctionnalités des virus traditionnels (ces virus infectaient le plus grand nombre possible d’ordinateurs, qu’ils se contentaient d’endommager, afin de rendre célèbres leurs auteurs) avec l’objectif des nouveaux malwares, qui est de générer des gains financiers pour les cybercriminels.

PandaLabs, le laboratoire de détection et analyse des malwares de Panda Security, a constaté une augmentation du nombre des infections causées par le code malveillant Sality.AO au cours des derniers jours ainsi que l’apparition de nouvelles variantes utilisant les mêmes techniques. Il est donc recommandé d’être sur ses gardes face à l’éventualité d’une attaque massive.

Sality.AO a pour particularité d’utiliser des techniques qui n’avaient plus été observées depuis des années, comme EPO ou Cavity. Ces techniques agissent sur la façon dont le fichier original est modifié pour l’infecter, afin de rendre plus ardues tant la détection de ces changements que la désinfection. La technique EPO permet à une partie du fichier de s’exécuter avant que l’infection commence, ce qui complique la détection du malware. Cavity consiste à insérer le code du virus dans les espaces vides du code légitime du fichier, rendant plus difficiles à la fois la localisation et la désinfection des fichiers infectés.

Ces techniques sont bien plus complexes que celles obtenues via les outils de création automatique de malwares. Ces kits clefs-en-main sont en grande partie responsables de l’augmentation du nombre de menaces Internet en circulation depuis quelque temps. Les techniques EPO et Cavity nécessitent quant à elles de plus grandes connaissances et compétences en programmation de codes malveillants.

En plus de ces techniques issues des premiers malwares, Sality.AO intègre un ensemble de particularités propres aux nouveaux codes malveillants. Il est, par exemple, capable de se connecter à un canal IRC pour recevoir des commandes à distance et transformer l’ordinateur infecté en PC zombie. Les PC zombies sont des ordinateurs contrôlés à distance par les pirates, qui sont utilisés pour envoyer du spam, distribuer des malwares, lancer des attaques par déni de service, ...

De même, Sality.AO ne se contente pas d’infecter des fichiers, comme c’était le cas des vieux virus, mais cherche également à se propager via Internet, en droite ligne avec la nouvelle tendance des malwares. Pour cela, Sality.AO utilise une référence iFrame pour infecter des fichiers PHP, ASP et HTML sur l’ordinateur. Le résultat : lorsque l’un de ces fichiers est exécuté, le navigateur redirige l’utilisateur à son insu vers une page malveillante qui lance un exploit contre l’ordinateur afin de télécharger d’autres malwares.

La menace ne s’arrête pas là. Si un des fichiers infectés est posté sur une page Web (sachant que Sality.AO cible des sortes de fichiers qui typiquement sont mis sur Internet), tout utilisateur qui télécharge ces fichiers ou visite ces pages web sera infecté à son tour.

Le fichier téléchargé via cette technique est ce que PandaLabs appelle un "malware hybride" car il combine les fonctionnalités de cheval de Troie et virus. Le cheval de Troie a en plus des fonctions lui permettant de télécharger d’autres codes malveillants sur l’ordinateur. Les URL utilisées par ce téléchargeur n’étaient pas encore en activité au moment de l’analyse du fichier par PandaLabs mais elles pourraient devenir actives si le nombre d’ordinateurs infectés augmente, comme le prévoit le laboratoire.

"Comme nous l’avions prévu dans notre rapport annuel, la distribution de codes malveillants classiques tels que les virus sera une des principales tendances de l’année 2009. En raison de l’utilisation croissante de technologies de détection sophistiquées, telles que l’Intelligence Collective Antimalware de Panda Security, capables de détecter également les attaques de bas niveau et les dernières techniques de malwares, les criminels du Net commenceront à se tourner vers de vieux codes qu’ils adapteront à leurs nouveaux besoins. Cela signifie qu’il ne s’agira plus de virus conçus simplement pour se propager ou endommager les ordinateurs comme c’était le cas il y a 10 ans. Ce seront des menaces conçues pour dissimuler des chevaux de Troie ou transformer les ordinateurs en PC zombies", alerte Luis Corrons, le directeur technique de PandaLabs.

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.tech.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom