Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Dossier Wimax : 1 # La situation dans le monde

Partagez cet article  ›› 
mardi 3 juin 2008, par Christian Jegourel
imprimer article 

YouVox Tech s’est rendu chez Samsung pour interviewer Stephane Couturier, Directeur du développement de la division mobile.

La première question qui vient immédiatement est la concurrence entre le Wimax et le LTE (Long Terme Evolution), technologie issue de l’UMTS.

Samsung nous a semblé bien placé pour répondre à nos questions car le groupe coréen dispose déjà de clients opérationnels sur cette technologie en Corée du Sud, il participe aux tests réalisés par Sprint aux Etats-Unis et développe également des équipements LTE. D’autres équipementiers ont, également, choisi de développer les deux technologies : comme Alcatel ou Nokia à l’inverse d’autres fournisseurs comme Ericsson qui a choisi de se concentrer sur le LTE ou Intel sur le Wimax.

Ces deux technologies sont donc en compétition pour équiper les futurs réseaux mobiles 4G dans le monde. Le choix de l’une ou l’autre dépend généralement de l’historique de l’opérateur bien que, comme nous allons le voir dans ce dossier, les disponibilités commerciales et opérationnelles n’en soient pas au même point et que la concurrence puissent, peut être, entrainer des modifications de stratégie.

Une réutilisation des technologies radio.

Si nous avons toujours vu jusqu’ici une concurrence féroce entre les deux technologies il semble que certains choix techniques soient utilisés par LTE et Wimax, notamment une réutilisation des technologies radio. Les défenseurs du LTE ont donc choisi de s’appuyer sur certaines briques radios du Wimax qui pourraient leur faire gagner du temps. Nous sommes, néanmoins, très loin d’un rapprochement qui permettrait l’interopérabilité.

Le Wimax une longueur d’avance dans la disponibilité.

Cette technologie est aujourd’hui mature et prête à être déployer de manière opérationnelle et commerciale.

Le Wimax Forum a certifié la première étape (wave 1) et la seconde le sera vraisemblablement cet été 2008. A partir de ce moment cela signifie que les matériels Wimax fournis par les équipementiers sont interopérables, opérationnels pour un déploiement et une activité commerciale. Toutes les briques nécessaires au fonctionnement d’un réseau Wimax sont donc certifiées et opérationnelles.

Pour le LTE le sujet est beaucoup plus délicat car cette technologie est en retard d’au moins 3 ans sur le Wimax. La certification (wave 1) est en cours, ce qui pourrait déboucher sur des tests de laboratoire en 2009. Alors que les pilotes Wimax fonctionnent depuis plusieurs mois, les premiers pilotes LTE pourraient commencer en 2010-2011 et les premiers déploiements de cette technologie pourraient intervenir en 2012 pour des offres commerciales fin 2012 début 2013.

Comme on le voit, la 4G ce n’est pas pour demain matin.

Pourquoi tant de retard ?

Les fréquences Wimax ont été attribuées en 2006 et aucune offre grand public n’a encore été annoncée. Nous nous posons donc naturellement la question de savoir quels sont les freins à ces offres. Stephane Couturier nous livre quelques éléments de réponse.

« La première raison vient du retard du Wimax Forum dans la certification qui ne permettait pas jusqu’ici de garantir l’interopérabilité entre les équipementiers. La seconde vient de la difficulté à trouver un modèle économique viable pour un nouvel entrant. »

Rappelons qu’en France, l’Arcep a choisi de fragmenter les licence entre plusieurs acteurs et que le « handover » est interdit en Wimax. Cela ne permet donc pas aux détenteurs de licence de faire de la téléphonie mobile en Wimax alors que cette technologie 4G est pratiquement opérationnelle et pourrait permettre à de nouveaux acteurs de concurrencer les trois opérateurs existants. Le report de l’attribution de la 4ème licence n’est pas, non plus, de nature à relancer la concurrence mais nous verrons dans une autre partie du dossier que la technologie pourrait bien modifier la donne.

Situation du Wimax par rapport au LTE dans le monde.

En Asie, les deux technologies vont se déployer conjointement car les opérateurs existants ont choisi l’une ou l’autre et la concurrence va s’installer. En Corée du Sud, le Wimax fonctionne déjà avec le déploiement de KT sur une fréquence de 2,3 GHz qui a été lancée commercialement en avril 2007. Il y a environ 1 millions d’abonnés au Wimax dans ce pays, un nombre supérieur au nombre d’abonnés UMTS qui a été lancé commercialement à peu près en même temps.

Au Japon, l’opérateur historique, DoCoMo, a choisi le LTE alors que KDDI a choisi le Wimax.

Aux Etats-Unis, Verizon et ATT ont choisi le LTE alors que Sprint/Nextel Clearwire sont en train de déployer un réseau Wimax. Cette dernière co-entreprise a d’ailleurs reçu le soutient de Google, Comcast, Time Warner et Intel avec un apport financier de 3,2 milliards de dollars. Avec cet apport de fonds, le réseau Wimax US va pouvoir se développer et Samsung a déjà installé des équipements sur la partie nord est des Etats-Unis à Baltimore, Washington, Chicago et bientôt New York. L’opérateur américain annonce la commercialisation de ses offres Wimax avant fin 2008.

On voit donc se profiler deux stratégies d’opérateurs, ceux qui se basent naturellement sur le LTE comme extension logique de leurs équipements UMTS et ceux qui étaient en CDMA qui n’avaient pas la possibilité de faire évoluer leurs débits et qui se tournent vers le Wimax.

Eu Europe certaines procédures d’attribution des fréquences ne sont pas encore faites en Angleterre, par exemple et la situation est un peu complexe car les fréquences Wimax retenues diffèrent selon les pays. En France c’est la bande des 3,5 Ghz qui a été choisi alors qu’en Allemagne ou en Italie c’est du 2,5.

On imagine bien le souci pour des opérateurs de proposer du roaming d’accès de pays à pays avec des fréquences différentes qui nécessiteront des téléphones portables bi mode ou tri mode.

Cette cacophonie pourrait pénaliser le développement d’offre 4G car comme nous l’avons vu l’alternative LTE n’est pas encore disponible.

En France des tests Wimax ont été réalisés avec plusieurs détenteurs de licences dont Bolloré et Free (qui possède la seule licence nationale). Ces tests, d’après Samsung, ont été très concluants sur les capacités techniques des équipements si ce n’est une pénétration indoor limitée du fait de la fréquence élevée utilisée.

Aux Etats-Unis nous verrons donc bien en 2009 des offres commerciales basées sur le Wimax. Il est vraisemblable que les premières offres soient réservées aux données, accès internet mais rapidement proposent de la voix sur IP en mobile. Avec Google et Comcast aux Etats-Unis cela devrait accélérer le développement.

Extrait de l’interview de Stephane Couturier :


La suite de notre dossier prochainement

Articles en relation :

Matignon envisage une division en plusieurs lots de la 4ème licence 3G, du bon et du mauvais

Le Wimax, cheval de Troie des câblo américains face aux opérateurs télécom ?

Le Wimax approuvé par l’ITU comme standard mobile

Samsung pénètre le marché japonais du Mobile WiMAX

Cisco rachète Navini, un équipementier Wimax, pour 330 millions de dollars

50 millions de terminaux Wimax en 2008 aux Etats-Unis

mardi 3 juin 2008, par Christian Jegourel
imprimer article  Autres articles de Christian Jegourel | Mots-clés |

Sur le thème : Nokia

Le Prochain Nokia sera Androïd ? le 7 juillet 2009:
Rumeur du jour, lancée par The Guardian La belle rumeur du matin nous vient de nos amis anglais du Guardian, qui annoncent de manière convaincante la sortie, pour la rentrée, d’un nouveau téléphone (...)

Nokia lance OVI Store, sa dernière cartouche pour contrer Apple et rester un acteur dominant le 26 mai 2009:
C’est la dernière chance de Nokia pour rester un acteur dominant du secteur des terminaux mobiles. Bien que numéro un en volume du marché des téléphones portable, Nokia subit la déferlante de l’iPhone (...)

Nokia va supprimer encore 450 postes le 28 avril 2009:
Après les annonces de plus de 3000 suppressions de poste, le finlandais annonce sont intention de réduire de nouveau la voilure et les investissements pour supprimer 450 emplois supplémentaires. Le (...)

Nokia licencie sur fond d’avenir incertain avec une stratégie risquée le 18 mars 2009:
Le groupe finlandais annonce une nouvelle restructuration de 1700 postes, sur un total de près de 130000 personnes, pour faire face à la baisse de la demande des téléphones portables qui devrait (...)

Nokia annonce le N97, un smatphone tactile sur le modèle de l’iPhone, démonstration en vidéos le 3 décembre 2008:
C’est le premier smatphone tactile non motorisé par Windows Mobile qui arrive sur le marché et préfigure les évolutions apportées à Symbian par Nokia Le lancement du N97 sera donc déterminant pour (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.tech.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom