Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Free n’aura pas la quatrième licence mobile, analyse des conséquences et des alternatives

Partagez cet article  ›› 
lundi 20 octobre 2008, par Christian Jegourel
imprimer article 

Comme de nombreuses fuites l’avaient annoncé il y a déjà plusieurs mois, cette fois-ci c’est officiel, il n’y aura pas de quatrième licence mobile.

Dans l’annonce de ce matin pour le développement de l’économie numérique, Eric Besson, qui a remplacé Nicolas Sarkozy trop occupé par la crise économique, à confirmé qu’il y aurait un appel d’offres pour des fréquences mobiles en 2009 mais n’a pas suivi les recommandations de l’ARCEP qui militait pour un quatrième opérateur.

Le lobbying l’a-t-il emporté comme nous y faisions allusion dans notre article 4ème licence mobile le lobbying de Bouygues et de France Telecom l’a-t-il emporté ?

Il semble que les stratèges financiers soient satisfaits de cette décision car l’action d’Iliad à pris jusqu’à 7% après l’annonce. Il vrai qu’à court terme, les investissements devraient être plus faibles car il n’y aura pas de dépenses d’équipements mobiles mais à moyen terme, la convergence imposera une offre fixe-mobile et il faudra, à Free, trouver une alternative probablement couteuse.

Cette décision va, en tous les cas, satisfaire les opérateurs actuels qui n’auront pas à affronter la concurrence d’un nouvel entrant agressif sur le prix. C’est le groupe Iliad, maison mère de Free, qui est le grand perdant de cette décision car cela lui interdit de se lancer dans la compétition de la convergence fixe-mobile.

En effet Orange et Vivendi possède chacun une offre ADSL et mobile qui ont atteint la taille critique.

Bouygues Telecom, qui est le plus petit opérateur mobile vient de lancer une offre d’accès internet (Bouygues Telecom prépare le lancement de sa Bbox, interview vidéo et décryptage) mais l’affaire est loin d’être gagnée car le groupe part de zéro dans un marché très développé.

De son côté, Free est le numéro deux du marché de l’accès internet mais n’a pas accès à une offre mobile.

Il lui reste donc à essayer de déployer son réseau Wimax puisqu’il dispose de la seule licence nationale dans cette technologie.

La décision politique de lui refuser la quatrième licence pourrait pousser l’opérateur alternatif à accélérer son déploiement en Wimax et essayer de casser les prix en voix sur IP.

Car si la licence Wimax de Free ne lui permet pas de faire du hand over, rien de l’empêche de développer une offre d’accès à l’internet mobile comportant une offre de voix sur IP, comme sur le fixe, intégrant des minutes gratuites vers le mobile comme le fait déjà sa filiale Alice.

Les dirigeants de Free doivent probablement regretter de ne pas avoir accepté les premières conditions qui leurs auraient permis d’acquérir la quatrième licence pour 619 millions d’euros sans étalement de paiement.

En 2007, le groupe avait soumissionné avec Numéricâble, qui s’était ensuite retiré mais Free avait demandé un étalement du paiement qui lui avait été refusé.

Sans cette demande, Iliad aurait eu sa licence mobile, certe, couteuse mais stratégique pour son évolution.

Comme je le présentais en février 2008, (Free dans une situation moyenne mais pas désespérée), tout n’est pas perdu aujourd’hui mais la stratégie du trublion de l’internet va devoir changer et il est probable que des alliances se fassent dans les prochains mois.

Iliad et Bouygues ont déjà discuté de rapprochement mais il n’y avait pas eu de terrain d’entente en 2007 et il est vraisemblable que la situation actuelle soit encore pire car Xavier Niel doit voir dans la décision politique, le lobbying de Martin Bouygues.

D’autres partenaires pourraient émerger car nous oublions souvent que le Wimax, aux US, c’est parti.

De gros acteurs comme Google ont investi plusieurs milliards de dollars dans Clerawire/Sprint/nextel et le moteur californien pourrait bien être tenté de faire un pied de nez aux opérateurs français qui attente impatiemment le LTE, concurrent du Wiamx, qui devrait arriver en …. 2011, soit plus de 3 ans après la disponibilité du Wimax.

Dans l’intermédiaire, Free pourrait être prendre une licence MVNO afin d’offrir à ses abonnés une offre de roaming dans les zones non couvertes en Wimax. Une situation économiquement moins rentable mais avec l’économie de 619 Millions dans la licence… Hypothèse déjà envisagée en 2007 : L’échec de Free dans la 4ème licence mobile peut-il être positif ?

Reste que la mariée est moins belle et le groupe de télécom comptait faire entrer un acteur de poids dans son capital pour couvrir ses nouveaux investissements, ce sera plus difficile sans la quatrième licence.

Il reste maintenant les licences du dividende numérique qui devrait être vendues aux enchères dès 2009, comme l’a annoncé ce matin Eric Besson. Qui dit enchères dit prix élevé et l’on ne peut pas reprocher au gouvernement de tenter de gagner de l’argent sur ce point.

Il va donc falloir beaucoup d’argent frais à Free s’il veut faire partie des gagnants et l’arrivée d’un partenaire aux poches profondes serait le bienvenu avant la procédure d’appel d’offre.

Si donc il y a mouvement stratégique, cela devrait intervenir dès le début 2009.

Nul doute que les derniers mois de l’année 2008 seront pour les dirigeants d’Iliad très occupés.

Articles en relation :

Free en fait-il trop dans sa communication pour la 4ème licence ?

Free plus que jamais motivé sur le mobile, éclaircissements de Xavier Niel

Matignon envisage une division en plusieurs lots de la 4ème licence 3G, du bon et du mauvais

4ème licence mobile le lobbying de Bouygues et de France Telecom l’a-t-il emporté

Free, Numéricâble, Bouygues Telecom : 2008 l’année de tous les dangers face à Orange et SFR Neuf

L’échec de Free dans la 4ème licence mobile peut-il être positif ?

Free en bonne voie pour la 4ème licence mobile ?

Le Wimax, cheval de Troie des câblo américains face aux opérateurs télécom ?

Le Wimax approuvé par l’ITU comme standard mobile

Samsung pénètre le marché japonais du Mobile WiMAX

Cisco rachète Navini, un équipementier Wimax, pour 330 millions de dollars

50 millions de terminaux Wimax en 2008 aux Etats-Unis

Dossier Wimax : 1 # La situation dans le monde

Dossier Wimax : 2 # La situation particulière en France

Dossier Wimax : 3 # l’UMTS sature déjà

lundi 20 octobre 2008, par Christian Jegourel
imprimer article  Autres articles de Christian Jegourel | Mots-clés |

Sur le thème : 4G

SFR se prépare à la 4ème génération en faisant évoluer son réseau et en raccordant ses émetteurs à la fibre optique le 1er juillet 2009:
L’opérateur augmente la vitesse de son réseau mobile et se prépare bien en avance à la 4G avec le raccordement ses relais HSDPA à son réseau de fibre optique. Les débits théoriques sur son réseau (...)

La pression monte autour de la 4ème licence mobile le 16 décembre 2008:
L’écosystème de la téléphonie mobile est agité violemment depuis quelques semaines par la possibilité d’obtention d’une quatrième licence mobile par un nouvel opérateur. Iliad/Free étant le seul candidat, (...)

La crise économique va-t-elle favoriser le LTE face au Wimax ? le 3 décembre 2008:
Clearwire, l’opérateur américain issu d’une co-entreprise entre Clearwire et Sprint Nextel vient d’annoncer que le déploiement de son Wimax aux Etats-Unis serait moins rapide que prévu. Il faut en (...)

4G avec le Wimax, aux US c’est parti avec les industriels qui suivent le 14 octobre 2008:
Alors que la compétition fait rage chez les industriels partagés entre les technologies Wimax et LTE (Long Terme Evolution), c’est peut être le marché américain qui sera la clé du débat. Le LTE est (...)

Free plus que jamais motivé sur le mobile, éclaircissements de Xavier Niel le 5 septembre 2008:
Malgré différents détracteurs et les nombreux obstacles politiques à l’obtention de la 4ème licence mobile, le second FAI Français, depuis le rachat d’Alice, est plus que jamais motivé. Avec une base 4 (...)

0 | 5 | 10 | 15

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.tech.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom