Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Le groupe d’édition américain Ziff Davis est en faillite, incident isolé ou tendance structurelle ?

Partagez cet article  ›› 
jeudi 6 mars 2008, par Christian Jegourel
imprimer article 

Ziff Davis est un éditeur très connu aux Etats-Unis et l’un des premiers à avoir parié sur l’internet et avoir créer des magazines dédiés.

L’éditeur vient de se placer sous la loi de protection US du chapitre 11 qui permet d’éviter une faillite immédiate en gelant les crédits en cours. Tout n’est donc pas perdu pour Ziff Davis même si la situation n’est pas bonne.

Mais c’est surtout les raisons de cette faillite qui sont intéressantes car elles pourraient laisser penser à des évolutions structurelles du secteur et non un incident isolé pour la presse.

Dans les documents remis aux autorités afin d’être placé en « Chapter 11 », Ziff Davis explique, entre autre, que les raisons de sa situation sont à trouver dans la mauvaise évolution du secteur de la publicité en 2007 pour la presse traditionnelle.

Ziff Davis précise que pendant le début de l’ère internet les startups ont investis massivement en communication ce qui s’est traduit par des revenus annuels de plus de 500 millions de dollars dans les premières années. Rien qu’en publicité le groupe à généré 215 millions de dollars de recettes en 2001. Cette manne s’est drastiquement réduite en 2007 à 40 millions.

Pendant la même période le groupe a dû faire face à des vagues massives de désabonnements à ses titres papiers alors qu’internet devenait le média principal d’information dans le secteur des technologies.

Cela c’est traduit par un déclin des revenus totaux du groupe de 300 millions en 2001 à 76 millions en 2007.

Le groupe Ziff Davis semble avoir été frappé plus vite que d’autres groupes de presse car ses publications traitaient majoritairement de technologies de l’information et c’est naturellement ce premier type de contenus qui ont migré sur Internet. Quoiqu’il en soit cela reflète les prémices de la migration des consommateurs vers les média en ligne et la consommation à la demande.

On achète plus un « package » de contenus mais on lit uniquement ce qui nous intéresse. Difficile dans ce cas d’adopter le même modèle économique et de rentabiliser une rédaction avec la même audience potentielle que sur le papier. Avec des tarifs publicitaires sur internet 20 fois inférieurs à ceux du papier, à audience similaire, cela devient totalement impossible et explique largement la raison pour laquelle les éditeurs traditionnels peinent à migrer sur internet.

Quel responsable va expliquer à ses actionnaires que la migration en ligne est nécessaire mais que les revenus vont être divisés par 10 à 20 sans que les coûts fixes puissent s’adapter en conséquence ?

Il est préférable d’essayer au maximum de maintenir les revenus du papier et de créer des structures parallèles…

La question est de savoir quel sera le périmètre des groupes d’édition dans dix ans et ce métier ne sera pas un sous produit d’activités plus larges comme l’abonnement internet ou mobile à l’instar de ce qui se passe pour la musique devenu un produit d’appel.

En tous les cas une réflexion importante à mener pour tous les acteurs de cette chaîne de valeur depuis les éditeurs eux même mais également dans les processus de formation des journalistes.

Articles en relation :

- Le Figaro a perdu 10 millions d’euros en 2007 quelles perspectives ?

- Le groupe de journaux MediaNews fait appel à Topix

- Les revenus des journaux sur internet augmentent, mais la pub papier continue de décliner. Un espoir pour les grands généralistes ?

- Les magazines américains sommés de garantir leurs audiences !

- La presse américaine broie du noir et tente de réduire ses coûts

- Rapport Tessier : la presse face au numérique

- Lagardère restructure ses magazines, prélude à une tendance de fond pour le secteur ?

- Quel avenir pour les éditeurs de presse sur le web ?

jeudi 6 mars 2008, par Christian Jegourel
imprimer article  Autres articles de Christian Jegourel | Mots-clés |

Sur le thème : Presse

Presse US : Gannet, les profits chutent de 60 % et l’éditeur va encore supprimer 1000 postes après déjà plus de 10 000 en 2007 et 2008 le 7 juillet 2009:
db Pour la presse nord américaine, la vie n’est pas un long fleuve tranquille mais une succession de coupes sombres dans les effectifs. Le groupe Gannett, éditeur de plus de 80 journaux devrait (...)

L’Internet ou l’invention de la crise durable le 3 juillet 2009:
Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, a récemment signé une tribune publiée par le quotidien Libération et intitulée (...)

WEDIA lève 2,6 millions d’euros pour accélérer sa croissance sur le marché des logiciels de publication cross-média le 2 juillet 2009:
WEDIA, éditeur de logiciels de gestion de contenu et de publication cross-média, annonce une levée de fonds de 2,6 millions d’euros. Réalisée auprès de BNP Paribas Private Equity et d’XAnge, partenaire (...)

Conférence : Alain Weill, PDG de NextRadioTV invité à l’ESCP-EAP Médias Com le 15 juin 2009:
En quelques années, Alain Weill a constitué un groupe de médias qui n’a pas à rougir face aux groupes plurimédias installés depuis plusieurs décennies. Le groupe s’est constitué autour de l’aventure de (...)

Le quotidien « La Nouvelle République du Centre Ouest » au bord du dépôt de bilan le 10 juin 2009:
C’est le site en ligne d’actualité Bakchich.info qui relate la situation du quotidien avec une vision propre des raisons des difficultés du journal. Pour notre part, la NRCO est peut être le premier (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.tech.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom