Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Les agrégateurs Netvibes, Pageflakes et autres indépendants font-ils le poids face à Google, Yahoo ou Microsoft ?

Partagez cet article  ›› 
mercredi 27 février 2008, par ddurand
imprimer article 

En France, "page personnelle d’accueil Internet" rime avec la société Netvibes puisqu’elle en est originaire. En Allemagne, la situation est identique avec la germanique Pageflakes.

Eh bien, si on se met à regarder le sujet plus globalement, on se rend compte que les GYM (Google, Yahoo, Microsoft) mènent le bal et que nos 2 startups européennes représentent finalement moins de 4% en parts de marché.

<IMG id=BLOGGER_PHOTO_ID_5170857722213285090 style="DISPLAY: block; MARGIN: 0px auto 10px; CURSOR: pointer; TEXT-ALIGN: center" alt="" src="http://bp2.blogger.com/_8zkA5b3U2s0/R8KTs7SbvOI/AAAAAAAAAWo/fL1ey0lzZd4/s400/ajaxhomepage08.jpg" border=0>
Pourquoi ? A mon avis, il en va plus de leur énormes fréquentation générale : quand on est visité mensuellement en moyenne par presque 500 millions de visiteurs uniques pour chacun des GYM (avec une répartition différente en termes de service pour chacun), il est sûrement aisé d’en "dériver" quelques pourcents (9 au max pour Yahoo) vers son service de pages personnalisées. Techcrunch note que iGoogle a triplé en 1 an et que Yahoo a perdu 6% (presque -3 millions)

Quand ce service de pages personnelles est son seul cheval de bataille, la partie se joue tout autrement et chaque nouvel utilisateur doit être âprement gagné !

Pour moi , le noeud gordien des services de pages personnelles n’est pas tranché :

- Ils activent "violemment" la publicité (seule vraie source de revenus significatifs à court terme) et ils se tirent dans le pied en faisant fuir leurs fans les plus fervents.
- Ils restent vierges de pub et entièrement ouverts à leur communauté et ils finissent au mieux comme "organisation humanitaire" au service de leur communauté. Ce n’est pas le but (je pense quand on a des venture capitalists parmi ses actionnaires...)
- quand on est Google, c’est autre chose : "les poches sont profondes". On peut donc attendre tranquillement pour laisser le bon business model émerger sans avoir
On va donc voir comment les "pure plays" des pages personnelles s’en sortent (ou pas !...) face aux mastodontes !
_

mercredi 27 février 2008, par ddurand
imprimer article  Autres articles de ddurand | Mots-clés |

Sur le thème : RSS

Delicious, Netvibes, Pearltrees et SearchWiki : quatre platines pour un DJ le 26 mai 2009:
Ces quatre services novateurs permettent de définir un Web personnel pour ensuite le partager et le diffuser. Ils différent dans leur approche, et l’analyse est riche d’enseignement. Il y aurait (...)

Systran lance un service gratuit de traduction en ligne des flux RSS le 6 mai 2009:
Systran, spécialiste des technologies de traduction automatique, a annoncé la mise ne ligne de son nouveau service de traduction en ligne sur son site www.systranet.fr, qui permet également de (...)

Services à la Netvibes, PageFlakes : la messe bientôt dite le 15 avril 2008:
Les grands de GYM (Google, Yahoo, Microsoft) ne font pas de grand bruit autour de leur service de pages d’accueil personnelles mais de récentes statistiques ont bien montré qu’il est très difficile (...)

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.tech.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom