Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Musique sur mobiles : ça bouge

Partagez cet article  ›› 
dimanche 25 février 2007, par Mourad Benia
imprimer article 

MusicStation, une nouvelle plateforme musicale franchit un pas dans la gestion des DRM. Cette plateforme de téléchargement de musique pour téléphone mobile annonce son lancement pour la mi-2007.

JPEG - 33.3 ko
Ecran MusicStation

Issu de la société Omnifone, ce projet ralliant déjà 23 opérateurs à travers le monde ne se veut pas seulement une énième plateforme de téléchargement de musique, mais va un cran plus haut.

Au-delà d’un accès sans limites aux catalogues, notamment Universal Music, MusicStation permettra de stocker ses morceaux favoris sur la carte mémoire de son téléphone dernière génération.
Et pour les plus accros, et plus fortunés à près de 4 €/mois quand même, il sera possible de transférer la musique de son mobile vers un ordinateur personnel sans restriction par la DRM (Digital Right Management).
Si les forfaits de MusicStation semblent élevés, ils ont l’avantage d’autoriser un usage illimité dans le temps des titres téléchargés, sans limite de supports en passant du mobile à l’ordinateur.

Steve Job producteur ?

Il semble qu’une Major comme Universal Music ait donc décidé d’assouplir sa position sur la question des droits d’usage. Cette stratégie serait-elle calquée sur celle des éditeurs vidéo mettant à disposition des contenus gratuits sur le web pour lutter contre le piratage ?

Sans avoir cette audace, les labels semblent plutôt favoriser une solution de compromis, en assouplissant les DRM. Cette cautère sur la gangrène ressemble à une temporisation plus qu’à une stratégie, dans un contexte où aucune position n’est figée.
L’attente immédiate des Majors est la recherche de solutions pour enrayer la perte de chiffre d’affaires liée au piratage, tout en souhaitant consolider leur position d’acteurs majeurs.

Sur la défensive à cause du rôle incontournable de l’iPod, bientôt renforcé avec l’arrivée de l’iPhone, les Majors de la musique peuvent craindre un scénario de prise en otage par Apple : pourquoi ne pas imaginer Steve Job leur imposant le téléchargement gratuit sur iTunes, rémunéré uniquement par la publicité ? Avec comme menace ultime qu’Apple fonde son propre label de musique.

Dans cette perspective, on peut comprendre la nécessité pour les labels de favoriser le morcellement du marché du téléchargement de musique en soutenant un outsider, moins révolutionnaire dans son approche du business, face au dangereux leader.

On dirait que les dernières annonces d’Apple ont donné des ailes aux outsiders.

dimanche 25 février 2007, par Mourad Benia
imprimer article  Autres articles de Mourad Benia | Mots-clés |

Sur le thème : Téléchargement

Peer to peer les lobbys font feu de tout bois le 23 février 2009:
500 000 vols, 1 milliard d’Euros de pertes pour l’industrie du cinéma… le producteur, Luc Besson, n’hésite pas à dégainer les "chiffres qui tuent" pour soutenir son argumentaire contre le piratage. Et (...)

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.tech.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom