Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Rupert Murdoch prédit la fin des journaux imprimés

Partagez cet article  ›› 
lundi 2 juin 2008, par Christian Jegourel
imprimer article 

Le patron de News Corp, lui-même patron de presse a pronostiqué la disparition des journaux papiers en aux Etats-Unis et plus largement sur toute l’Amérique du nord d’ici 2013 à 2018.

Venant de toute autre personne, cette assertion aurait fait un tollé ou au moins aurait suscité de nombreuses réactions opposées à cette vision. Mais Rupert Murdoch n’est pas n’importe qui.

Autre le fait de diriger un groupe de médias de 65 milliards de dollars de valeur boursière, News Corp possède près de 200 journaux dans le monde entier. Sa perception de l’évolution de ce secteur n’est donc pas la seule vision d’un consultant en mal de reconnaissance.

Rupert Murdoch c’est aussi, ou ses équipes, l’homme qui a racheté MySpace 580 millions de dollars à une période où tout le monde se moquait de lui avant que l’on valorise Facebook 15 milliards et que MySpace a déjà engranger plus de 900 millions de dollars de recettes publicitaires, soit plus du tripple ce celles de Facebook.

L’annonce de la disparition des journaux papier doit donc être analyser avec la plus grande circonspection car elle vient d’un personnage qui allie à la fois des visions réalisées dans l’industrie des médias et de l’internet et un homme d’affaires avisé.

Etudions donc ce qu’il a dit.

C’est affirmation a été faite lors de la conférence « All Things Digital » qui s’est déroulée aux Etats-Unis la semaine passée. Rupert Murdoch précise que les journaux imprimés font face à une concurrence de plus en plus forte venant d’internet et des journaux gratuits.

Le message de Murdoch est de dire que si les journaux papiers vont être en grande difficulté, voire disparaitre pour la plupart c’est que cela ne sera plus économiquement viable de les imprimer. Et c’est là le nœud du problème. Une alerte que j’avais déjà souligné de nombreuses fois en affirmant que le problème n’est pas d’avoir des lecteurs potentiels mais des produits à leur vendre à un coût acceptable.

Murdoch indique également que les moyens de réactions face à cette situation ont déjà été entamés aux Etats-Unis où les journaux ont réalisés ces dix dernières années des restructurations industrielles lourdes avec la modernisation de tous les équipements informatique, d’impression… Tout à déjà été optimisé pour réduire les coûts de production mais cela n’a pas encore été suffisant.

Ces 3 dernières années, les journaux américains ont pourtant supprimés des dizaines de milliers d’emplois par ans sans que cela ne permette aux titres de retrouver une bonne santé financière. D’après Murdoch néanmoins les véritables réorganisations sur les structures organisationnelles et les grosses suppressions de postes sont à venir.

Le magnat des médias pointe le paradoxe où, pour des raisons économiques, les journaux vont supprimer des journalistes alors que la baisse de l’audience nécessite des contenus de plus en plus pertinents. Le patron de presse s’attend donc à une dégradation terrible des contenus de journaux.

Comment s’adapter ?

Le nouveau patron du Wall Street Journal indique que certains titres peuvent profiter de cette mutation et continuer leurs activités. Pour cela il faut repenser l’organisation et les processus de production de contenus ainsi que d’adapter un modèle économique en fonction des contenus et des lectorats. C’est ce qui a été partiellement fait avec le WSJ où certains contenus sont en accès gratuit d’autres en payants parce qu’ils apportent une forte valeur ajoutée à un lectorat qui en tire directement profit.

La taille des articles doit également être adapté aux nouvelles formes de lecture plus rapide et plus concise aujourd’hui. Au passage, également moins couteuse à produire.

Vers le multi supports.

Rupert Murdoch indique que le web deviendra un élément de plus en plus important dans les recettes des journaux et que le site du WSJ sera rentable dans quelques années. Intéressant de noter qu’il ne l’est pas aujourd’hui comme la majorité des sites de journaux qui s’appuient sur des contenus produits par les équipes papier.

La partie gratuite du site du WSJ devrait donc être étendue mais la partie payante renforcer par des contenus premium et probablement que l’abonnement à cette partie augmentera.

Articles en relation :

Presse US, les revenus papier déclinent mais certains trouvent de nouveaux revenus

Le groupe d’édition américain Ziff Davis est en faillite, incident isolé ou tendance structurelle ?

News Corp met la main sur le groupe Dow Jones. Quelles conséquences pour les médias économiques français ?

La presse américaine broie du noir et tente de réduire ses coûts

lundi 2 juin 2008, par Christian Jegourel
imprimer article  Autres articles de Christian Jegourel | Mots-clés |

Sur le thème : Presse

Presse US : Gannet, les profits chutent de 60 % et l’éditeur va encore supprimer 1000 postes après déjà plus de 10 000 en 2007 et 2008 le 7 juillet 2009:
db Pour la presse nord américaine, la vie n’est pas un long fleuve tranquille mais une succession de coupes sombres dans les effectifs. Le groupe Gannett, éditeur de plus de 80 journaux devrait (...)

L’Internet ou l’invention de la crise durable le 3 juillet 2009:
Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, a récemment signé une tribune publiée par le quotidien Libération et intitulée (...)

WEDIA lève 2,6 millions d’euros pour accélérer sa croissance sur le marché des logiciels de publication cross-média le 2 juillet 2009:
WEDIA, éditeur de logiciels de gestion de contenu et de publication cross-média, annonce une levée de fonds de 2,6 millions d’euros. Réalisée auprès de BNP Paribas Private Equity et d’XAnge, partenaire (...)

Conférence : Alain Weill, PDG de NextRadioTV invité à l’ESCP-EAP Médias Com le 15 juin 2009:
En quelques années, Alain Weill a constitué un groupe de médias qui n’a pas à rougir face aux groupes plurimédias installés depuis plusieurs décennies. Le groupe s’est constitué autour de l’aventure de (...)

Le quotidien « La Nouvelle République du Centre Ouest » au bord du dépôt de bilan le 10 juin 2009:
C’est le site en ligne d’actualité Bakchich.info qui relate la situation du quotidien avec une vision propre des raisons des difficultés du journal. Pour notre part, la NRCO est peut être le premier (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.tech.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom