Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Telecom Italia en chute libre !

Partagez cet article  ›› 
mercredi 24 septembre 2008, par Grémont Eric
imprimer article 

logo_Telecom Italia par manu1212

Parfois les comédies italiennes s’achèvent dans le deuil.

Une avalanche de données catastrophiques.

Le chiffre d’affaires se rétracte de 3.3% à 14 838 millions d’euros contre 15 337 sur la période comparable de l’année passée. Cette rétractation du chiffre se répercute presque à l’identique sur les marges qui passent d’un taux de 41.3% à 37.3%. L’EBITDA ressort donc en baisse de 12.6% à 5535 millions d’euros. Logiquement le résultat net marque un recul plus net encore, 24% à 1140 millions d’euros. Trois semestres de cet acabit et Telecom Italia sera dans le rouge. Seul note positive la réduction de la dette nette de deux milliards d’euros à 37172 millions d’euros, hélas la chute de l’Ebitda a été tellement rapide que les ratios d’endettement se détériorent malgré tout.

La concurrence s’en tire mieux sans briller.

Même si la croissance organique de Vodafone a été faible sur ce semestre en Italie (0.6%) une telle performance paraît brillante si on la compare à la rétractation de 5.5% du chiffre d’affaires de TIM Italie (branche mobile). Il en va de même de Wind (dans sa branche mobile) dont le chiffre d’affaires progressait de 5% encore au premier trimestre par rapport au trimestre comparable de l’année passée. On doit noter que selon les documents publiés par Wind, TIM aurait revu ses tarifs à la baisse très fortement. Autrement dit la guerre des prix tant attendue a enfin lieu en Italie pour la France il faudra attendre encore un peu, peut être au prochain siècle qui sait ?

TELECOM ITALIA 2sett par lucaborghese

Quel avenir ?

Si l’horizon concurrentiel s’éclaircissait, alors certainement verrait-on le résultat net s’établir durablement sur son étiage actuel.
Pourtant à notre sens un actionnaire de Telecom Italia a de quoi se faire du soucis. L’environnement italien est très concurrentiel et à notre sens, il est appelé à le rester. Il y a en effet trois acteurs dans le mobil qui n’ont aucune raison de faciliter la vie de la compagnie. De même dans l’internet, Fastweb désormais propriété de Swiss Telecom ne peut avoir d’autre ambition que de gagner des parts de marché, tout comme Wind. Mais le nombre ne suffit pas encore faut-il que ces acteurs aient la volonté de concourir pour l’on sorte d’une situation de statut quo telle que celle que nous connaissons en France.

Si l’on compare la situation de Telecom Italia avec les autres majors européennes on peut constater que Vodafone Deutsche Telekom et France Telecom sont souvent en concurrence sur différents marchés en même temps. Autrement dit, qu’un seul d’entre eux se permette de bousculer l’équilibre des prix et il s’ensuivra une guerre au niveau européen dont les conséquences seront forcément douloureuses pour tous sans que l’on puisse désigner à l’avance un vainqueur.

Il en va autrement de Telecom Italia, personne n’a intérêt à ménager cette compagnie qui est désormais marginalisée sur le marché européen.

Même l’Etat italien pourrait fort bien se désintéresser du sort de la compagnie puisque certaines collectivités locales sont parfaitement capables de reprendre au pied levé l’effort d’investissement dans la fibre si le besoin s’en faisait sentir.

Autrement dit à notre sens Telecom Italia souffre de sa marginalisation sur le marché européen, les mauvais chiffres actuels doivent peut être davantage à des effets de structure qu’à une stratégie discutable de la société.

Auteurs : Eric Grémont

Articles en relation :

Telefonica, un tigre de papier

Recomposition capitalistique autour de Telecom Italia

Telecom Italia reste européen grâce à Telefonica

mercredi 24 septembre 2008, par Grémont Eric
imprimer article  Autres articles de Grémont Eric | Mots-clés |

Sur le thème : Télécommunication

Les équipes de Free derrière le succès et la Freebox V6 le 20 décembre 2010:
Après le produit et la concurrence, nous allons évoquer les équipes qui sont derrière. Toute innovation est une aventure humaine et ici, on a sous la dent une entreprise hors norme dotée d’une forte (...)

Christine LAGARDE et Luc CHATEL signent l’arrêté relatif à l’information sur les prix des appels téléphoniques aux numéros surtaxés le 11 juin 2009:
Christine LAGARDE, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi et Luc CHATEL, Secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation, Porte-parole du Gouvernement, ont signé, l’arrêté (...)

Les chiffres de l’Arcep sur l’abonnement internet et la télévision sur IP pour le 4ème trimestre 2008 le 5 mai 2009:
Le nombre total d’abonnements à des accès Internet s’élève à 18,7 millions à la fin du quatrième trimestre 2008 dont 17,7 millions d’accès à haut débit. La croissance du nombre des accès à haut débit reste (...)

Ralentissement de la croissance des revenus mobiles le 5 mai 2009:
L’Arcep constate un tassement de la croissance des revenus mobiles (4,7 milliards d’€, soit + 3,2%) sur le quatrième trimestre 2008. Par contre, le revenu des services à valeur ajoutée baisse de 10 % (...)

La téléphonie sur IP progresse encore le 5 mai 2009:
L’Arcep vient de communiquer les chiffres du 4ème trimestre 2008 et la téléphonie sur IP continue inexorablement de progresser la France compte 40,7 millions d’abonnements au téléphone fixe (+ 2,6%) (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.tech.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom